Publication du 12e Rapport annuel sur la peine de mort en Iran

Publié par Iran Human rights et ECMP, le4 mai 2020

Extrait de l’article publié sur le site d’Ensemble Contre la Peine de Mort

Pour lire le rapport au complet : http://www.ecpm.org/wp-content/uploads/Rapport-iran-2020-gb-230320_enfr_Web.pdf

Pour avoir un aperçu du rapport : http://www.ecpm.org/wp-content/uploads/Aper%C3%A7u-Iran-2019-web.pdf

Le rapport compare les données sur la peine de mort aux années précédentes, présente le cadre législatif international et national, les procédures, les chefs d’accusation, la répartition géographique et mensuelle des exécutions, ainsi que le nombre de femmes et de mineurs exécutés en 2019.

La société iranienne est entrée dans une nouvelle phase, alors que le peuple lutte pour des changements fondamentaux. L’année 2019, qui a commencé par de petites manifestations, s’est soldée par les plus grandes et les plus sanglantes en Iran depuis les années 1980. Rien n’indique aujourd’hui que les protestations vont s’arrêter.

Avec le lancement de ce rapport, IHR et ECPM appellent la communauté internationale ainsi que les partenaires européens du dialogue avec l’Iran à faire pression pour un moratoire sur l’application de la peine de mort et pour des réformes majeures du système judiciaire du pays, qui ne répond pas aux normes internationales minimales. Les dirigeants iraniens et tous les organes impliqués dans la répression doivent être tenus pour responsables par la communauté internationale.

IHR et ECPM appellent les autorités iraniennes à prendre sérieusement en considération les recommandations faites dans ce rapport, ainsi que celles de l’EPU faites par les membres du Conseil des droits de l’homme. L’imposition d’un moratoire de 5 ans sur la peine de mort, la libération de tous les prisonniers d’opinion, y compris les défenseurs des droits de l’homme et les avocats, l’octroi de la liberté de réunion et de sérieuses réformes du système judiciaire conformément aux normes internationales, figurent parmi les recommandations que les autorités iraniennes doivent adopter comme premières étapes vers des réformes fondamentales et pacifiques.

Plus d'articles